tonifier


tonifier

tonifier [ tɔnifje ] v. tr. <conjug. : 7>
• 1837; du rad. de tonique et -fier
1Rendre plus élastique, plus tonique (I, 1o). raffermir. « Mon père s'aspergeait d'eau froide, pour tonifier l'épiderme » (Duhamel).
2Par ext. Avoir un effet tonique (I, 2o) sur. Tonifier l'organisme. fortifier. Bergson dit qu'« il n'est pas d'œuvre d'art vraiment grande qui n'exalte et ne tonifie l'âme » (Maurois).

tonifier verbe transitif (grec tonos, énergie) Redonner du tonus aux muscles, de la fermeté à la peau : Les bains froids tonifient la peau. Redonner de la vigueur physique ou morale : Le grand air tonifie.tonifier (synonymes) verbe transitif (grec tonos, énergie) Redonner du tonus aux muscles, de la fermeté à la...
Synonymes :
Redonner de la vigueur physique ou morale
Synonymes :

tonifier
v. tr.
d1./d Rendre ferme et élastique (un tissu). L'eau froide tonifie la peau.
d2./d Fortifier, stimuler. Cette vie au grand air le tonifiait.

⇒TONIFIER, verbe trans.
A. — MÉD. Rendre tonique, plus élastique (un tissu organique). Synon. raffermir. Tonifier la peau. Chaque matin je retournais vers ces rochers, faisais ma cure. Bientôt l'excès de vêtement dont je me recouvrais encore devint gênant et superflu; mon épiderme tonifié cessa de transpirer sans cesse et sut se protéger par sa propre chaleur (GIDE, Immor., 1902, p. 401).
B. — (Re)donner de la vigueur, de l'énergie. Synon. vivifier.
1. MÉD. [Physiquement] Pour moi, ayant débuté dans l'existence par l'huile de foie de morue, j'alternai vigoureusement les fers et les quinquinas; mais toujours me répugna le grand air qui seul m'eût tonifié sans m'échauffer (BARRÈS, Homme libre, 1889, p. 44). L'on but un coup de vin dans l'assiette chaude. Cela ouvre en le tonifiant l'estomac (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p. 163).
P. anal. [En parlant d'un vin] Rendre plus fort, donner une plus grande teneur alcoolique. Un second vin, récolté plus tard, faible il est vrai, mais utilisable. Tonifié par des apports de sucre répandu sur la vendange avant de la presser, il est bu avec plaisir par le personnel, l'hiver (PESQUIDOUX, Livre raison, 1925, p. 92).
2. [Moralement, psychiquement] Je me rappelle les détails et toute la physionomie de cette longue séance que nous fîmes, couchés dans la brise purifiante et virile de l'océan. Nos intelligences étaient lucides, tonifiées par le bel air, soutenues par le thé (BARRÈS, Homme libre, 1889, p. 11). Fleurissoire se sentait ineffablement tonifié par cette lettre (GIDE, Caves, 1914, p. 811).
Prononc. et Orth.:[], (il) tonifie [-fi]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1837 « rendre plus ferme, plus élastique un tissu organique » (C. M. BILLARD, Traité des maladies des enfants, p. 447 ds QUEM. DDL t. 8); 2. 1861 air tonifiant « qui a un effet tonique » (SAND, Villemer, p. 64); 1922 part. prés. subst. (PROUST, Sodome, p. 641); 3. 1889 « accroître l'énergie psychique » (BARRÈS, op. cit., p. 11). Formé de toni-, élém. tiré de tonique1 et de -fier, v. -(i)fier. Fréq. abs. littér.:38.
DÉR. Tonification, subst. fém. a) Méd. ,,Acte thérapeutique qui traite les vides d'énergie. La tonification stimule l'énergie, elle comble les carences dues aux insuffisances`` (CRÉPON Acup. 1980). b) Au fig. Action de tonifier. Mais cette expression poétique, tout en n'ayant pas une nécessité vitale, est tout de même une tonification de la vie (BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 10). []. 1res attest. a) 1870 « action de tonifier » (Journ. de méd. et de chir. pratiques, XLI, p. 169 ds QUEM. DDL t. 8), b) 1964 acup. (Lar. encyclop.); de tonifier, suff. -tion.

tonifier [tɔnifje] v. tr.
ÉTYM. 1837; de tonique ou du lat. tonus, et suff. -fier, de facere.
1 Rendre plus élastique, plus tonique (I., 1.). Raffermir. || Tonifier la peau, l'épiderme en s'aspergeant (cit. 4) d'eau froide.
1 J'ai vu dans ce journal que voici, reprit-il, quand il eut arrêté sa machine, une annonce de pastilles destinées à tonifier les cordes vocales et à guérir l'enrouement des chanteurs (…)
Huysmans, l'Oblat, III.
2 Avoir un effet tonique (I., 2.) sur… || Tonifier l'organisme. Fortifier, vivifier.Absolt (→ Désencrasser, cit. 1). Fig. || Maurice Denis tonifie ses harmonies (→ Assagir, cit. 3).
2 (…) Bergson, vers la fin de sa vie, dit à Floris Delattre qu'il n'est pas d'œuvre d'art vraiment grande qui n'exalte et ne tonifie l'âme, ce que, pensait-il, ne fait pas la Recherche du temps perdu.
A. Maurois, À la recherche de Marcel Proust, II, IV.
DÉR. Tonifiant, tonification.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • TONIFIER — v. tr. Donner du ton, rendre plus vigoureux, plus ferme, plus alerte, plus actif. Le vin tonifie les organes …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Daoyin yangsheng gong — (導引養生功) est une gymnastique traditionnelle de santé, une méthode de daoyin créée par le professeur Zhang Guangde de l’Université des sports de Pékin. Reconnue en Chine, à la fois par le Ministère des Sports, le Ministère de la Santé, mais… …   Wikipédia en Français

  • tonification — ● tonification nom féminin Action de tonifier. tonification [tɔnifikɑsjɔ̃] n. f. ÉTYM. 1870; de tonifier. ❖ 1 Action de tonifier. || Tonification des muscles du visage par des soins et massages appropriés. || Tonification des muscles du …   Encyclopédie Universelle

  • tonifica — TONIFICÁ, tonífic, vb. I. tranz. (livr.) A întări, a fortifica un ţesut, un organ, un organism. – După fr. tonifier. Trimis de LauraGellner, 18.08.2005. Sursa: DEX 98  TONIFICÁ vb. v. întrema. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime …   Dicționar Român

  • débiliter — [ debilite ] v. tr. <conjug. : 1> • 1308; lat. debilitare 1 ♦ Rendre débile (1o), très faible. ⇒ affaiblir. Absolt « il y a des eaux qui désencrassent, mais qui en même temps débilitent » (Romains). Pronom. Les alcooliques se débilitent. 2… …   Encyclopédie Universelle

  • tonifiant — tonifiant, iante [ tɔnifjɑ̃, jɑ̃t ] adj. et n. m. • v. 1860; de tonifier ♦ Qui tonifie. Lotion tonifiante. Climat tonifiant. ⇒ revigorant. « Les forêts de pins rivalisent avec la mer en émanations salubres. Les leurs, toutes résineuses, sont… …   Encyclopédie Universelle

  • vivifier — [ vivifje ] v. tr. <conjug. : 7> • 1120; lat. ecclés. vivificare 1 ♦ Littér. Être le principe de vie de. ⇒ animer. Absolt Cette hypothèse « d une force qui vivifie » (Senancour). Relig. Être le principe de la vie éternelle, spirituelle. « C …   Encyclopédie Universelle

  • Dao yin yang sheng gong — Daoyin Yangsheng Gong Daoyin Yangsheng Gong 導引養生功 signifie daoyin 導引 étirer la voie et yangsheng 養生 nourrir la vie, la vitalité par le travail de l énergie (qigong 气功) Cette gymnastique traditionnelle de santé est une méthode de daoyin mise au… …   Wikipédia en Français

  • Daoyin Yangsheng Gong — 導引養生功 signifie daoyin 導引 étirer la voie et yangsheng 養生 nourrir la vie, la vitalité par le travail de l énergie (qigong 气功) Cette gymnastique traditionnelle de santé est une méthode de daoyin mise au point par Zhang Guangde 章观德. Professeur de… …   Wikipédia en Français

  • asperger — [ aspɛrʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • XIIe; lat. aspergere, de spargere « répandre » 1 ♦ Asperger (qqch., qqn) de : répandre (un liquide) sur (qqch., qqn) sous forme de gouttes, par la projection d un jet. ⇒ arroser; aspersion. Asperger d eau… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.